Dominique Strauss-Kahn appelle l'UE à agir de manière plus coordonnée face à la crise

Publié le par SD32

dsk-30032010.jpegBUCAREST ( AFP )— Le directeur général du Fonds monétaire international (FMI) Dominique Strauss-Kahn a appelé mardi l'Union européenne (UE) à agir pour éviter de se retrouver en "2e division", derrière les Etats-Unis et l'Asie, qui semblent sortir plus rapidement de la crise économique.

"Le risque pour les économies européennes, c'est qu'elles soient en deuxième division, et non pas en première, avec les Etats-Unis et l'Asie", a déclaré Dominique Strauss-Kahn à Bucarest, en s'adressant à des étudiants en économie. "Il y a une probabilité que si les Européens n'agissent pas rapidement, d'ici 10 ou 20 ans la bataille se jouera entre les Etats-Unis et l'Asie, tandis que l'Europe sera laissée de côté", a-t-il renchéri.

Dans un discours prononcé peu après devant les deux chambres du Parlement roumain, le patron du FMI a insisté sur "le risque de voir l'Europe marginalisée dans les 20 prochaines années ". Selon lui, pour éviter cela, il faut "renforcer les institutions de l'Union, retourner à l'innovation, à la compétitivité et, enfin, retourner à la croissance, ce qui n'est pas exactement ce qu'on voit à la suite de la crise".

Insistant sur l'importance d'une réflexion sur l'"architecture financière" de l'UE, Dominique Strauss-Kahn a estimé que l'UE a besoin d'outils pour "gérer et résoudre une crise". "Au niveau européen, il n'est pas suffisant d'avoir régulation et supervision, il faut une autorité européenne de résolution".

Le chef du FMI, qui effectue une visite d'une journée en Roumanie, au lendemain d'un séjour en Pologne, a également souhaité "davantage de coordination" en Europe, notamment au vu des déboires financiers de la Grèce.

"La crise montre que nous ne pouvons pas avoir une monnaie unique sans avoir des politiques économiques mieux coordonnées", a souligné Dominique Strauss-Kahn.

Publié dans International

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
I
<br /> DSK a vraiment raison : il est temps de renforcer l'Union Européenne et plus particulèrement ses institutions pour que les politiques économiques soient mieux coodonnées<br /> Vivement Dsk en FRANCE AU PS !<br /> <br /> <br />
Répondre